Fanfarlo

Nous ressemblons tous plus ou moins à un voyageur qui aurait parcouru un très
grand pays, et regarderait chaque soir le soleil, qui jadis dorait superbement les
agréments de la route, se coucher dans un horizon plat. Il s’assied avec résigna-
tion sur des sales collines couvertes de débris inconnus, et dit aux oiseaux qu’ils
ont tort de bâtir des nids dans une contrée balayée de vents froids et violents. Il
y a dans Fanfarlo, la mélancolie magnifique de ce voyageur de « La Fanfarlo » de
Baudelaire. Pourtant, au lieu d’être froide et résignée, la mélancolie de ces cinq
jeunes anglais est chaude, festive et ressemble à celle d’un marin qui quitte la
terre pour un voyage long de plusieurs mois, ivre d’un vin de grappes très noirs
dans lequel il y a autant à manger qu’à boire. Fanfarlo charrie l’ivresse contem-
plative, Fanfarlo est fier de nous faire pleurer et de tous les groupes post-Arcade
Fire/Beirut, il s’agit sans doute d’un des meilleurs.
 
Royaume-Uni / Canvasback
www.fanfarlo.com
 
Acheter un billet petzi.ch
 



Fanfarlo